Bienvenue

Bienvenue sur le site du S.V.Vaulx en Velin, club de canoë, kayak, pirogue et dragon boat en région lyonnaise. Bonne visite !

Découvrir

imgp0782.jpg

 

Trois mois après le dernier stage, la petite équipe de l'école des pagaies reprend du service avec un nouveau casting : Abel le nouveau coach suprême, Vincent "SVVV RPZ", Laure, Guillaume, Pioupiou (Marine), Bouriko, Marcel (Yasin) et enfin Flanders (Justin Underwater, Lucette, ou Marc, bref à vous de choisir...)...

 

Samedi matin, à 8h00 pétante, on se retrouve tous et on termine les préparatifs, le camion ayant été chargé la veille. Le voyage aller se passe pour le mieux, malgré quelques détours à faire et un Gulay encore endormi. Après avoir fait les courses et s'être installés sur le camping, tout le monde rejoint le bassin de l'Argentière pour assister aux championnats de France et retrouver Boris, Raphy, Alex et JB, Renaud, Nicolas, Emeline, Sylvain et Caroline.

 

Après avoir longuement bavé devant les performances des compétiteurs, la petite troupe se remet en marche et file au bassin de Saint Clément pour essayer de faire aussi bien. Certains bossent les ancrages et les stops tandis que d'autres essaient de surfer dans la vague. On s'applique tous, et personne ne nage pour le moment. C'était sans compter sur Marine qui décida à plusieurs reprises de rejoindre les poissons dès que ses cheveux effleurèrent l'eau! Après des efforts intensifs et une pointe cassée, nous retournâmes aux France puis au camping. Ça cuisine, on récupère in extremis les bouteilles mises au frais dans la rivière et Yasin scotche sa pointe avant. Les champions arrivent ainsi que Papy Gerdeaux, on discute et déguste le barbecue. Puis chacun part se coucher pour une bonne nuit de sommeil.

Le lendemain, fut la journée des mexicains. Vous allez comprendre pourquoi. Après le petit déjeuner, tout le monde s'empresse de ranger pour partir voir la patrouille de Renaud, Sylvain et Alex. Mais dans la précipitation du départ, le bateau mal attaché de Gulay tomba, ce qui fut non sans conséquence pour l'état de ce dernier. Un peu plus tard, dix mètres avant l'arrivée, notre cher Marcel se rendit compte qu'il avait oublié son matériel, ce qui nous coûta un aller-retour. Heureusement nous arrivâmes juste à temps pour assister à la manche de nos compatriotes, globalement réussie par ailleurs.

Ceci terminé, direction Saint Clément pour la descente de la Durance. Celle-ci se déroula sans encombre jusqu'au Rabioux. Et là, ça se complique. Marine se fait retenir dans le creux et quitte le navire, juste avant que celui-ci parte en soleil dans les airs (sans exagérer). Marcel qui la suivait d'un peu trop près ne put l'éviter et se baigna lui aussi. Flanders, trop occupé à admirer le spectacle, traversa la vague sans problème mais vint coincer sa pointe avant dans la roche. Après ces instants mémorables on rejoignit la vague de la Clappière en peu de temps et après quelques surfs de reconnaissance, nous fîmes une pause déjeuner, en retrouvant Guillaume, qui assura notre navette. Mais bientôt nous retournâmes sur l'eau, en freestyle s'il vous plaît ! Abel nous impressionne par ses figures, fait des loops et des saltos. Gulay et Flanders, motivés par cette démonstration, décident de s'y mettre et font des bacs et autres tentatives de figures. Marine, elle, s'essaie au bac mais reste en slalom tout comme Laure. Ensuite, retour au bassin pour voir les finales de slalom, où Caroline et son partenaire Renaud décrochent une belle deuxième place. Pour la suite, apéro, pâtes bolo et dodo.

 

 

img_0560.jpg 

Le lendemain, réveil, petit dej et départ "normaux" (c'est pas du luxe). On se retrouve tous au bassin de l'Argentière pour assister à la qualification de Boris. Celui-ci la rate de peu, et c'est fort dommage. Pour se changer les idées, direction le haut de la Durance pour une descente tranquille entre slalomeurs (comprenez école de pagaies, Panzer, Guillaume, Alex, Raphy et Boris) . La plupart vont tout droit mais certains plus assidus en profitent pour travailler leurs stops. Du coup, on arrive rapidement à l'arrivée. Puis, après une courte pause repas on rejoint une fois de plus Saint Clément pour un entraînement slalom. Tout le monde bosse bien tandis qu'Alex donne aux plus jeunes de précieux conseils. Après quelques stop-têtes, bacs dans la vague mais aussi quelques bains (je ne la citerai pas), on plie bagages et on rentre se reposer au camping. Abel en profite pour nous entraîner à l'esquimautage à l'aide de sa corde. Tous essayeront, sauf Flanders qui par son entraînement de l'après-midi trop rigoureux s'est déchiré l'épaule. Il en sera pénalisé jusqu'à la fin du stage malgré les bons conseils de maman Laure.

Une fois n'est pas coutume, n'ayant personne à encourager, les vaudais font la grasse matinée et partent vers l'Ubaye faire la descente entre Martinet et Lauzet. Ils y rencontrent celui qui fera la navette, puis embarquent après un court instant de répit au bord de la rivière. Ça avance et on s'amuse malgré les bateaux plastiques (certains ont même pris les freestyles) et les cailloux qui frottent. Tous ? Non, car Marine nage dans l'eau bien fraîche et Marc reste à l'arrière du fait de l'état de son épaule. Coûte que coûte, à travers des passages tantôt magnifiques tantôt dangereux (on comptera un mort noyé aujourd'hui, mais pas de chez nous), l'arrivée se rapproche et et on déguste nos sandwichs maisons sur la plage de galets. Après un détour qui nous coûtera un après-midi sur le chemin du retour, on passe au bassin pour admirer les cadets finalistes - et accessoirement emmener Flanders voir le médecin. Ensuite le reste du groupe retourne s'entraîner à Saint Clément pour la fin de soirée. Pendant ce temps, Guillaume et Loïc entament une descente de la Durance qu'ils termineront au camping dans la soirée et Panzer et Bouriko s'échauffent pour la descente.

Demain est un autre jour et on doit de nouveau se bouger au réveil, cette fois-ci pour les beaux yeux de Vincent qui passe les qualifications et qui s'en sortira comme un chef. Puis on part pour le Guil et on déguste le taboulé préparé le matin, avant d'aller naviguer. Tous partent sauf Marc et Marine l'un à cause de son épaule et l'autre se déclarant "trop fatiguée". Nos deux compères attendent donc patiemment en se baignant dans l'eau bien froide et en bronzant. Quelques heures plus tard, ils récupèrent le reste du groupe et aident à remonter les kayaks. Enfin, on se retrouve au camping pour partager un bon plat de spaghettis carbonara avec un invité de marque, un ami d'Abel et son compagnon Lancelot, qui fait partie des jeunes que notre coach entraîna au kayak polo en Guyane. Après un peu de repos, on part un peu au dessus du Rabioux, retrouvant nos deux compères d'hier soir qui descendront bien plus bas. Quand à nous, on s'y met sur le champ et on descend la vague, cette fois sans trop de problèmes, puisque personne (Marine comprise !) n'a piqué une tête dans la rivière. Au bout de deux bonnes heures d'efforts intenses, on arrive à la Clappière, où Marine assume son rôle de blonde en laissant son kayak du haut de la pente, manquant de peu un enfant de 18 mois. Rebelote, on retrouve le camion, on déjeune, on change de bateau et on passe au freestyle ! Abel, ainsi qu'un champion allemand, assurent le spectacle par leurs enchaînements de figures. Yasin se défend bien et tente autant que possible de sortir un loop. Puis on part acclamer Papy Gerdeaux qui malgré son âge canonique de vétéran raffle la 3ème place du podium, après une descente bien négociée. Tout le monde part (encore) pour Saint Clément afin de bosser slalom et freestyle dans la vague. Marine y trouvera même un admirateur. Enfin, après avoir récupéré nos amis guyanais, on rejoint le camping pour partager un dernier barbecue (dédicacé SVVV par le champion du jour) avec eux, en plus d'un hôte slalomeur et de sa famille.

 

 imgp0849.jpg

Le lendemain matin, toujours pas de grasse matinée car il faut cette fois ranger tout le campement et vu l'état d'éveil de certains ce ne fut pas une mince affaire. Une fois les tentes et le reste rangées, on fait les comptes et on part pour une dernière séance à Saint Clément. Cette fois-ci, Flanders se bouge un peu et s'entraîne avec les autres, profitant des conseils des plus expérimentés avec Gulay et Bouriko. Ce dernier doit malheureusement nous quitter pour rejoindre sa famille. Après quelques heures de dur labeur, on arrête et c'est pause sandwichs pour tous ! Le ventre bien rempli, les vaudais, sauf le couple Gerdeaux, font leurs adieux au bassin et prennent la route du retour. Celui-ci se fera dans le calme par les petites routes de France et vers 18h30, nous arrivâmes au club. Une fois les affaires rangées à leur place, ce fut des adieux déchirants... Ou pas, les 3/4 étant partis avant la fin. Il n'en reste que ce stage fut sympa pour tout le monde, en attendant le prochain !!!

Marc (Flanders) !

You have no rights to post comments

Calendrier

28 Sep 2017
08:00AM - 05:00PM
Descente du Guiers
05 Oct 2017
08:00AM - 05:00PM
descente de l'Ain
07 Oct 2017
08:00AM - 05:00PM
Course Club St Pierre de Boeuf
07 Oct 2017
08:00AM - 05:00PM
Raid du Castor
07 Oct 2017
08:00AM - 05:00PM
Course Club St Pierre de Boeuf
07 Oct 2017
08:00AM - 05:00PM
Raid du Castor
12 Oct 2017
08:00AM - 05:00PM
descente de l'Auroux
22 Oct 2017
08:00AM - 05:00PM
SEMI MARATHON ETANG DE BERRE

Le club en vidéo

Connexion

Aller au haut