Bienvenue

Bienvenue sur le site du S.V.Vaulx en Velin, club de canoë, kayak, pirogue et dragon boat en région lyonnaise. Bonne visite !

Découvrir

BREIZH RACE 2017

Comme son nom l’indique, la Breizh Race se déroule en Bretagne.

L’an passé elle se déroulait à Quiberon, cette année à Brest.

C’est « LA » course internationale monoplace française Océan Racing.

Ok , plus axée surfski que OC 1, 83 k1 l’an passé et 2 OC1 dont moi.

115 bateaux cette année avec une montée en puissance des OC1 avec une meute de 11 OC1….

Une course très primée (surtout pour les k1)

L’an passé un très gros downwind nous avait été proposé, limite de ne pas faire le parcours…mais comme c’était une »internationale »l’organisation avait lancé l’épreuve.

Cette année, calme plat..pas de vent..en même temps que la Breizh race avait lieu sur le même site ,les championnats de France de planche à voile. Pas de vent dans la rade de Brest…mais le dimanche un vent de NNO est annoncé de 11 nœuds avec 17 en rafales…OUF !

La course pourra se faire en « downwind » et c’est tant mieux car le plateau de k1 est très relevé :le champion du monde en titre sud africain les espagnols, les meilleurs français, un médaillé aux derniers JO de vitesse…bref 14 nations..et la légende OSCAR CHALUPSKY américain ,55 ans 12 fois vainqueur de la Molokai, qui prendra le départ avec la meute de tueurs ,et qui au final se classera 7ème devant bons nombres de très bons coureurs.

La veille « Monsieur » Oscar organisait une « clinic » pour expliquer les défauts , les conseils pour optimiser une bonne course au « downwind », en faisant travailler plus la tète que les bras..

For de tous ces conseils, je me dis qu’il faudra que je mette en application tout cela lors de ma course, course qui sera suivie par tous mes nombreux fans du club sur le site de la Breizh Race.

Sur mes 10 adversaires,2 sont susceptibles d’être devant moi :Mercandelli Sylvain toujours dans les trios de tête et Bertin Eric Champion de France 2016 en V1 ,mais que j’ai largement battu aux derniers Frances….

Donc je pars confiant, j’ai bien la fritte, un bon bateau, une reconnaissance du parcours effectuée la veille, tout va bien,

Le matin ,au départ, un pied dans l’eau , le drapeau breton est affalé et le départ donné. La bouée de dégagement est à 1km 500 face au vent. Je prend un peu de retard du au fait qu’il faut que mette mes pieds sous le footstrap de pédale et c’est parti..je refais mon retard et suis au contact de Bertin. Doucement mais surement je le double et vire la bouée en tête. Reste plus qu’une heure trente a tenir au downwind pour gagner….c’est dans la poche !

Mais le downwind cela ne s’apprend pas à Miribel, ni derrière un bateau à moteur. Il faut en bouffer , et dans tous types de vagues :longues, courtes ,hachées, croisées , creuses..

Là c’étaient des vagues consistantes venant de l’ouest,qui croisaient les vagues d’un vent venu du nord, et il faut faire « connecter » tout cela pour progresser au plus vite.

A ma gauche je vois mes deux adversaires surfer..ça va pas être facile…ils ont plus l’habitude que moi de naviguer dans ces conditions de houle.

Je me sens bien, mon OC1 surfe bien, je fais une bonne course et prend une option plus au large qu’eux pour profiter de la consistance des vagues et accessoirement des courants portants.

Je ne les vois plus et fait ma course.

Au Gps, ca va vite..je me dit que je suis en tête… à 500m de l’arrivée j’arrive par les vagues du centre, et je vois la Pueo jaune de Bertin qui longe les falaises, plus court mais avec moins de vagues.

Il arrivera 20secondes devant moi…et sur la ligne d’arrivée j’aperçois la pirogue de Mercandelli, donc déjà arrivé !

Archambault 3ème,décu de ma prestation, mais une bonne course tout de même…aurait il fallut que je navigue avec eux ? après course beaucoup de questions mais aussi de certitudes:

Pour gagner il faut :

-Un bon bateau 

Mercandelli =KAIKAI

Bertin =Pueo

Eric=Ehukai

-Avoir la caisse pour relancer dans les surfs

-Avoir une grande pratique du surf et du downwind = expérience

-etre bon « marin »savoir lire et estimer les courants éventuels

-et si possible être jeune afin de pouvoir monter dans les tours


Voilà maintenant à moi de décortiquer et analyser les temps et traces du GPS tracker que l’organisation nous avait installé.

La Breizh Race est donc une belle course, une belle organisation, une nouvelle expérience de plus avant les championnats du monde Océan Racing 2019 à Quiberon.

La rade de Brest au petit jour…

Eric


You have no rights to post comments

Calendrier

14 Déc 2017
08:00AM - 05:00PM
Grand Large et repas
15 Déc 2017
08:00AM - 05:00PM
AG club

Le club en vidéo

Connexion

Aller au haut